thème 3 chapitre 1 : modifications physiologiques à l'effort

Des modifications physiologiques à l’effort

1-      Quantifier l’effort physique et ses effets

 

TP1 : les efforts et ses effets

Ecrire un protocole pour montrer les effets d’un effort physique, et le mettre en œuvre. Résultats sous forme d’un tableau

 Au cours de l’effort un certain nombre de paramètres physiologiques sont modifiés : fréquence cardiaque, fréquence ventilatoire, pression artérielle.

Q . 1 à 5 p 95

 TP2 : L’effort physique et les consommations du corps

 Au-delà d’une certaine puissance d’exercice, la consommation de dioxygène devient maximale. La personne atteint alors son VO2 max.

Le VO2 max est plus élevé chez un sportif que chez une personne sédentaire. Sa mesure doit être réalisée chez une personne en bonne santé sous contrôle médical.

 Plus une personne est active durant la journée et plus elle dépense de l’énergie. Pour couvrir leurs besoins, les muscles consomment des nutriments (lipides, glucides) qu’ils prélèvent dans les réserves (glycogène du foie et des muscles, triglycérides des tissus adipeux) ou dans le sang (glucose et acides gras libres).

 Les muscles libèrent de l’énergie sous forme mécanique (pour le travail) et sous forme de chaleur expliquant l’élévation de la température du corps lors d’un exercice physique.

 La pratique d’une activité sportive régulière évite la formation de réserves en triglycérides et ainsi l’obésité.

 

2-      L’apport d’oxygène et de nutriments aux muscles

Activité : l’approvisionnement de l’organisme

Volume courant = volume d’air échangé au cours de l’inspiration

Plus l’intensité du travail augmente, plus le volume courant augmente.

Fréquence respiratoire = nombre de mouvements respiratoires réalisé par minutes

Plus la puissance du travail musculaire est importante, plus la fréquence respiratoire augmente

Débit ventilatoire = volume échangé par l’organisme avec l’environnement en une minute

    = Fréquence respiratoire x volume courant

Au cours d’un effort, le débit ventilatoire augmente pour recharger le sang en dioxygène et compenser les prélèvements accrus effectués par les muscles.

 

TP3 : Le système cardiovasculaire

Schéma du cœur avec circulation et circulation pulmonaire

Le cœur = 4 cavité : oreillettes droite et gauche, ventricule droit et gauche. Le sang circule dans le cœur en sens unique : oreillette puis ventricule grâce aux valvules qui empêchent le retour du sang. Un cycle cardiaque est composé d’une contraction du cœur (systole) et de son relâchement (diastole)

La circulation pulmonaire et la circulation pulmonaire sont disposées en série (à la suite) permettant de recharger le sang en dioxygène au niveau des poumons et réapprovisionner les organes

 Lors d’un effort physique, la fréquence cardiaque augmente ainsi que le volume de sang éjecté à chaque systole (volume d’éjection systolique). Le débit cardiaque augmente alors (= fréquence cardiaque x volume d’éjection systolique)

 

3-      Exercice physique et santé cardiovasculaire

activité p204 205 livre Hatier +exercice cigarette

Un bon état cardiovasculaire et ventilatoire est indispensable à la pratique d'un exercice physique. Une surveillance médicale est nécessaire pour assurer l'absence d'anomalies cardiaques.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×